Gagnantes du concours pour le programme Genre et Développement – Afrique de l’Ouest et région des Grands lacs

by | May 8, 2024 | Gender | 0 comments

Dans le cadre du programme en Genre et Développement en Afrique de l’Ouest et dans la région des Grands Lacs, un concours a été organisé lors de l’édition 2022-2023 pour sélectionner les meilleurs travaux de recherche réalisés par les étudiant-e-s. Nous avons le plaisir de vous présenter les résumés des trois articles sélectionnés par le jury.

1. Genre et politiques publiques en matière de changement climatique au Burkina Faso

Les changements climatiques constituent un sérieux problème de développement. Leurs conséquences désastreuses impactent gravement les hommes et les femmes, et menacent les écosystèmes du monde. Cela représente un risque élevé d’aggravation des inégalités et disparités entre l’homme et la femme au sein de la société. Face à la menace des changements climatiques et de leurs effets pervers, le Burkina Faso à l’instar des autres pays du monde, s’est engagé résolument dans la lutte contre les changements climatiques. Au fil des années, plusieurs plans, programmes et projets ont été élaborés et mis en oeuvre dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques. Le présent article part d’une approche genre qui utilise une méthode qualitative et quantitative pour questionner la prise en compte du genre dans les politiques publiques relatives à la lutte contre les changements climatiques au niveau du Burkina Faso. Les résultats montrent que le genre n’est pas pris en compte dans les instances stratégiques et opérationnelles. Les politiques publiques sur les questions du changement climatique ne prennent pas en compte le genre de façon transversale au niveau opérationnel. Au niveau opérationnel, les femmes en particulier connaissent et utilisent les pratiques climato intelligents. Cependant, ces pratiques ne sont pas prioritaires dans les petites parcelles qu’elles possèdent de manière indépendante et dont elles tirent généralement des revenus monétaires. L’étude révèle donc la réalité des disparités entre les hommes et les femmes dans la mise en oeuvre des politiques publiques en matière de changement climatique et les causes des dysfonctionnements concernant l’intégration du genre dans ces politiques.

Christiane Conseibo fait actuellement un certificat en gestion environnementale et sociale des projets et programmes de développement et dans le cadre de ce certificat elle est stagiaire dans un projet sous financement de la Banque mondiale dénommé Projet de Préparation et de Riposte au COVID-19.

2. La contribution des organisations féminines à la construction de la paix dans la commune de Ouagadougou

Au Burkina Faso, dans le secteur de la paix et de la sécurité, les organisations féminines sont encore timidement présentes. La multiplication des attaques terroristes dans les zones rurales et dans la ville de Ouagadougou va changer la donne et entrainer une prise de conscience des organisations féminines de la nécessité de travailler sur le sujet de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale. Cet article vise à montrer la participation des organisations féminines à la construction de la paix et de la sécurité dans la commune de Ouagadougou. Il explore les actions mises en œuvre par les organisations féminines et leur efficacité dans la construction de la paix.

Dorothée Batiga est Ingénieure de recherche à l’Institut National des Sciences et des Sociétés INSS. C’est un institut du Centre National de Recherches Scientifique et Technologique CNRST.

3. Violences faites aux femmes dans les espaces numériques au Sénégal. Que nous apprennent les politiques de budgétisation sensible au genre?

Cet article examine les politiques d’équité et d’égalité au Sénégal, sous l’angle de la budgétisation sensible au genre (BSG) à partir de l’analyse du traitement des violences faites aux femmes en ligne, phénomène qui interroge les qualités démocratiques attribuées à ces espaces civiques. Il tente de saisir la portée des actions spécifiques initiées par les ministères sectoriels en principe impliqués dans le traitement des violences faites aux femmes, dans une structure d’opportunités politique médiatisée par l’institutionnalisation du genre dans les politiques publiques. L’article s’intéresse aussi à la contribution de la BSG en tant qu’instrument-frontière politique à la (re)configuration des imaginaires politiques et des normes pratiques courantes.

Dre. Cina Gueye est chercheuse en socio-anthropologie, chargée d’évaluation et de capitalisation chez Equipop une association féministe de la solidarité internationale.


Vous souhaitez rejoindre notre CAS DAS en Genre et Développement ? Consulter notre site internet pour plus d’informations : executive.graduateinstitute.ch/gd

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Related articles
___

Newsletter
___

Receive our latest articles by subscribing to our newsletter!

Previous articles
___

Tags
___

Follow us
___

The views and opinions expressed in the articles are those of the authors and do not necessarily reflect the position of The Graduate Institute, Geneva.

SDG Portal
___

The Graduate Institute’s SDG Portal provides a window on our more than 150 IHEID experts, research projects, publications, courses, events and other activities connected to the 2030 Agenda for Sustainable Development.

Events
___

POW NPE 16.05

Nature-Positive Economy Q&A
Programme Overview Webinar
Register here>

POW DNP 14.05

Diplomacy, Negotiation and Policy Q&A
Programme Overview Webinar
Register here>

Waterhub 2024

Programmes
___

Upskill series 4

Sharpen your International Negotiation Skills
Upskill Series - Executive Course
Apply now>