Advocacy: au-delà d’un nom

by | Jun 13, 2023 | Advocacy, Conflict, Experts | 1 comment

Cette enquête fait partie d’une trilogie d’articles rédigés dans trois langues différentes (anglais, français, espagnol). La recherche a été guidée par Stefan G. Ziegler, facilitateur du cours de Transformation des Conflits (CTT), et réalisée et analysée par trois anciens chercheurs du programme (plus de contexte en bas de page).

Utilisation du terme “plaidoyer” à l’échelle internationale

Le concept d'”advocacy” ou de diplomatie humanitaire dépasse les frontières linguistiques, cependant il n’existe pas de mot directement traduit pour “advocate” ou “advocacy” en français. Le terme le plus proche est “plaidoyer”, qui a une connotation particulièrement juridique. Ainsi, lorsqu’on examine le plaidoyer humanitaire du point de vue français, il est nécessaire de tenir compte de la nature juridique du terme, ainsi que de son utilisation pour mettre en avant l’importance de la négociation, de la médiation et de la recherche de justice, qui sont également essentielles pour obtenir un soutien, des financements et l’accès aux ressources nécessaires aux efforts humanitaires.

Un interviewé, Robert Petron Messe, Agent de terrain associé du HCR à Baga Sola, au Tchad, a souligné que même si “les significations des mots peuvent différer étymologiquement, l’objectif visé reste le même.” L’utilisation littérale du terme “plaidoyer” évoque un plaidoyer juridique, un discours d’avocat en défense. Cependant, lorsqu’il est utilisé dans le contexte du plaidoyer humanitaire, ce même plaidoyer est utilisé pour défendre des causes.

Le “plaidoyer” couvre les éléments essentiels du plaidoyer international tout en amplifiant la signification du plaidoyer grâce à sa connotation juridique. Cela implique l’utilisation de données probantes pour influencer les autorités à prendre des mesures et/ou à établir des législations soutenant les besoins des personnes touchées par un conflit, qu’il soit extrême ou léger. Les efforts de plaidoyer peuvent “conduire à des changements positifs et permettre aux bénéficiaires d’avoir un impact durable” (Messe). Un exemple pertinent est celui des efforts au Niger, où les défenseurs ont influencé durablement les politiques nationales en intégrant la sécurité nutritionnelle dans les situations d’urgence. Les “plaidoyers” ou les défenseurs humanitaires promeuvent et résolvent des problèmes tels que la santé, le logement, l’éducation et l’alimentation, pour n’en citer que quelques-uns. Bien qu’il diffère de la signification anglaise de “to advocate”, le terme “plaidoyer” promeut néanmoins et protège les droits des personnes touchées par un conflit ou des catastrophes naturelles. Comme établi précédemment, bien que le mot “plaidoyer” varie étymologiquement par rapport à celui d'”advocate”, son objectif reste le même et sa définition est mise en évidence par la traduction.

Djaffar Traoré, Responsable de Plaidoyer à Action Contre la Faim (ACF) au Niger, souligne que le plaidoyer a de nombreux contextes dans lesquels il doit fonctionner et prospérer. L’aspect juridique du terme “plaidoyer” révèle davantage de complexités, notamment lors des négociations avec des groupes armés dans des zones regroupées et temporaires. Une ONG travaillant à fournir une aide dans une zone de conflit doit négocier l’accès aux populations affectées avec des groupes armés qui contrôlent ou contrôlent partiellement le territoire et certaines des ressources nécessaires à l’aide humanitaire.

Bien que le terme “plaidoyer” ait de fortes connotations juridiques, comme en témoigne le terme “plaidoyer” en français, il est utile de comprendre l’importante base juridique du travail de plaidoyer. L’aspect juridique du “plaidoyer” signifie présenter une plaidoirie défensive pour un accusé, ce qui est amplifié dans les contextes où les défenseurs humanitaires négocient au nom des bénéficiaires avec des gouvernements et/ou des groupes hostiles en lutte pour le pouvoir. Leur travail est encore plus entravé lorsque des mesures de lutte contre le terrorisme sont imposées, restreignant davantage l’action humanitaire, en particulier l’accès. Dans de tels cas, des cadres juridiques internationaux peuvent être utilisés pour rappeler aux gouvernements que chaque décision qu’ils prennent doit être conforme aux normes internationales. Dans ces circonstances humanitaires complexes, le terme “plaidoyer” est profondément approprié en raison de sa connotation juridique, et les défenseurs doivent agir avec encore plus de prudence et de confiance pour voir des changements mesurables dans des situations dangereuses.

Le plaidoyer humanitaire englobe une multitude d’activités de sauvetage et de campagnes sensibles. Quelle que soit la manière dont le terme est traduit, le plaidoyer, sous toutes ses formes, vise à protéger et à promouvoir les droits de l’homme, à rendre justice là où elle a été négligée, et à amplifier les voix des sans-voix. Le plaidoyer humanitaire reste un domaine essentiel, au-delà des frontières internationales, sociales, juridiques et même linguistiques.

Conclusion

Cette recherche a clairement illustré que le plaidoyer n’est pas un terme homogène partagé couramment avec la même signification. Bien que l’équipe de recherche ne puisse pas être tenue responsable de l’ensemble de cette étude pilote, leurs conclusions donnent néanmoins lieu aux recommandations suivantes. Il appartient au lecteur d’évaluer les implications des différentes significations du plaidoyer dans la recherche d’une voix pour les plus vulnérables dans les zones de conflit ou post-conflit. Les conclusions suivantes sont basées sur l’interprétation linguistique de l’étude, mettant en évidence des tendances générales et extrêmes :

Dans la langue anglaise (lire l’article anglais), le plaidoyer humanitaire a une signification relativement large, allant de sa connotation juridique à son application dans la communication et même le lobbying en faveur de ceux qui ont moins de voix. Il est intéressant de noter que dans la langue russe, par exemple, certains associent le plaidoyer à la propagande et à la manipulation, tandis que d’autres voient le plaidoyer comme un moyen de remplir ses devoirs sociaux et de promouvoir un changement positif au sein de leurs communautés.

Dans le contexte de l’Amérique latine (lire l’article espagnol), les communautés religieuses, en particulier les Jésuites, peuvent être considérées comme les précurseurs de la pratique du “plaidoyer”, notamment en raison de leur volonté de promouvoir la justice sociale. De plus, dans le même environnement linguistique, il existe une variété de terminologies pour exprimer le plaidoyer, selon le contexte géographique et situationnel. La version anglaise a été adoptée par les acteurs sociaux principalement pour attirer des financements internationaux.

Bien que le terme “plaidoyer” en français ait de fortes connotations juridiques, comme en témoigne le terme “plaidoyer”, il est néanmoins utile de comprendre l’importante base juridique du travail de plaidoyer. Cependant, même si les significations du terme “plaidoyer” peuvent différer étymologiquement de celles du plaidoyer en anglais, leur objectif recherché est le même, à savoir œuvrer en faveur d’un changement social positif.

Recommandations

À la suite des conclusions individuelles ci-dessus, l’équipe de recherche recommande (1) une étude approfondie et nuancée sur le sujet. (2) Les institutions internationales doivent prendre conscience que différentes interprétations linguistiques ou culturellement spécifiques de la signification du plaidoyer peuvent potentiellement avoir des impacts involontaires importants sur leur travail dans le monde entier.

Cela dit, notre équipe attire l’attention des institutions qui emploient des “chargés de plaidoyer” pour définir plus clairement ce que signifie le plaidoyer dans leur propre service.

Shirin Golkar
Ancienne chercheuse du programme DPP pour la version française de l’article
shirin.golkar@graduateinstitute.ch

Stefan G. Ziegler
Facilitateur du cours de Transformation des Conflits (CTT) du programme DPP, et auteur de la recherche
stefan@ziegler.net

LA RECHERCHE

Les articles sont publiés par trois anciens du programme en Politiques et pratiques du développement du Geneva Graduate Institute, qui a été enseigné simultanément en espagnol, en français et en anglais, donnant ainsi lieu à cette recherche. Transformation des Conflits (CTT), module 3, a suscité des questions sur la signification du plaidoyer dans différents contextes, auxquelles les trois chercheurs se sont volontairement intéressés en détail :

Patricia MENDIOLA BADARACCO (version espagnole)
Shirin GOLKAR (version française)
Erik BAGDASARYAN (version anglaise)

Des échantillons de répondants ayant des antécédents linguistiques différents issus du même cours ont été interviewés après avoir participé au même cours animé par Stefan G. Ziegler qui a conçu le cours CTT selon ses plus de 20 ans d’expérience humanitaire sur le terrain et son savoir-faire pédagogique.

Nos remerciements vont aux nombreux étudiants des différents cours de langues pour leur disponibilité à aider à la recherche et pour leurs précieuses contributions issues de la pratique.

1 Comment

  1. Ian Green

    Lorsque j’ai rencontré Stefan pour la première fois, j’étais sceptique quant à l’idée d’un “plaidoyer” humanitaire. Je voulais voir des actions, pas des mots. Au cours des années, je me suis rallié à son idée que le plaidoyer est au cœur de toutes les actions humanitaires.
    « Le terme … “plaidoyer”… a une connotation particulièrement juridique. » Il en va de même pour l’anglais « advocate », qui vient finalement du latin « advocatus », quelqu’un qui est appelé à parler pour un autre devant une assemblée ou un tribunal.
    Parler au nom de quelqu’un d’autre est un concept qui existe dans toutes les cultures, quel que soit le mot utilisé. Et comme dit Mme. Golkar, le plaidoyer amplifie « les voix des sans-voix ».

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published.

Related articles
___

Guest Speaker – Patricia Paramita

Guest Speaker – Patricia Paramita

We are pleased to present you, Ms Patricia Paramita, personal development mentor and guest speaker, in the next edition of the Advocacy in International Affairs Programme starting on 26 April 2023. My name is Patricia, and I am a personal development mentor who works...

read more
Participant Profile – David McLellan

Participant Profile – David McLellan

As a lawyer by background and working for more than 25 years in executive positions in finance & wealth management, David McLellan undertook our Executive Degree in Advocacy in International Affairs & Policy to pursue a new career in bringing about positive...

read more
Faculty Spotlight – Professor Davide Rodogno

Faculty Spotlight – Professor Davide Rodogno

Davide Rodogno is an International History and Politics professor and Head of the Interdisciplinary Programme at the Geneva Graduate Institute. He is also the Academic Advisor of our Executive Programme on Advocacy in International Affairs and the Executive...

read more

Newsletter
___

Receive our latest articles by subscribing to our newsletter!

Previous articles
___

Tags
___

Follow us
___

The views and opinions expressed in the articles are those of the authors and do not necessarily reflect the position of The Graduate Institute, Geneva.

SDG Portal
___

The Graduate Institute’s SDG Portal provides a window on our more than 150 IHEID experts, research projects, publications, courses, events and other activities connected to the 2030 Agenda for Sustainable Development.

Events
___

POW SPMD 04.10.23

Strategic Project Management for Development Q&A
Programme Overview Webinar
Register here>

Masterclass SPMD

The Theory of Change and the Logical Framework
Masterclass
Register here>

POW DPP

Executive Programmes in Development Policies and Practice Q&A
Programme Overview Webinars
More info>

Programmes
___

TPIR blog banner

Strategic Project Management for Development
Executive Course
Apply now>